La quercétine, pour quoi faire?

.

La quercétine, ça sert à quoi?

.

Un pigment végétal qui donne de la couleur à certaines plantes

Peu connue du « commun des mortels », la quercétine (alias quercitine, quercétol ou quertine) est pourtant un élément important de notre nourriture.

Elle fait partie de la famille des flavonoïdes, ces pigments qui donnent leur couleur aux fleurs, aux fruits et aux légumes. Parmi les flavonoïdes, la quercétine fait plus précisément partie des flavonols, reconnaissables à leur couleur jaune vif.

Cette molécule se caractérise aussi par sa saveur amère.

Le principe actif de nombreuses plantes médicinales

La quercétine est considérée comme étant le plus actif des flavonoïdes.

De nombreuses plantes médicinales doivent ainsi leurs propriétés à leur taux élevé en quercitine : le gingko, le millepertuis, le sureau, etc. L’on retrouve également ce principe actif dans de nombreux aliments, notamment dans les câpres, le piment jaune, l’oignon cru, la myrtille sauvage, le thé vert, etc.

 

Quels sont les bienfaits de la quercétine ?

Une substance naturelle qui renforce les barrières immunitaires

La quercétine est un nutriment extrêmement bénéfique pour l’organisme. Elle permet notamment de stimuler la réponse du système immunitaire et de réguler l’inflammation excessive.

Elle favorise ainsi, par exemple, la biogenèse des mitochondries, parfois surnommées les «centrales énergétiques» des cellules. Elle renforce aussi les parois des capillaires, les vaisseaux sanguins les plus fins de l’organisme, et provoque une diminution de leur perméabilité.

Le quercétol agit par ailleurs en soutenant l’action de la vitamine C, un autre agent important de l’immunité. Il améliore ses effets, augmente son absorption et ralentit même son élimination de l’organisme.

 

La quercétine est aussi un anti-infectieux puissant

La quercétine manifeste également de puissantes propriétés anti-infectieuses. Plusieurs sources lui attribuent notamment des vertus antibactériennes et antivirales. Le 25 février 2020, le Dr Michel Chrétien, de l’Institut de recherches cliniques de Montréal, a ainsi expliqué à Radio Canada que la quercétine est actuellement utilisée pour traiter et prévenir les virus Ebola et Zika.

Dans cette même interview, il estimait aussi que cette substance, correctement dosée, pourrait servir de traitement contre le coronavirus responsable du COVID-19. Cette allégation n’a, toutefois, pas encore été prouvée. Le Dr Chrétien poursuit à l’heure actuelle ses travaux sur le sujet.

 

Un super antioxydant

La quercitine constitue aussi un véritable réservoir d’anti-oxydants.  Les anti-oxydants sont ces molécules chargées d’éliminer les radicaux libres, les agents toxiques qui agressent et épuisent les cellules de l’organisme.

Prendre de la quercétine permet donc de protéger le corps des conséquences délétères du stress oxydatif.

 

La quercétine ralentit le vieillissement et réduit le risque de cancer

Cette action antioxydante joue notamment un rôle positif contre le vieillissement et les maladies. L’on peut ainsi dire de ce flavonol qu’il exerce une véritable action anti-âge.

La quercétine contribuerait par ailleurs à protéger le cerveau et le système nerveux. Des tests réalisés sur des souris en 2018 ont mis en avant cet effet neuroprotecteur.

Certains chercheurs lui ont également trouvé des propriétés anti-cancer (notamment contre le cancer du pancréas). Celles-ci seraient dues, entre autres, à son action sur le stress oxydatif, mais aussi à sa capacité d’inhiber l’agrégation plaquettaire. Toutefois, une personne qui suit déjà un traitement médical doit demander son avis à son médecin.

 

Idéale pour réduire le cholestérol et favoriser la bonne santé cardio-vasculaire

L’apport de quercitine provoque aussi une baisse du taux de mauvais cholestérol (LDL), ainsi qu’une diminution de la pression artérielle. Ce flavonoïde agit en effet sur différents paramètres comme la compliance vasculaire et la résistance vasculaire périphérique.

La quercétine entraînerait ainsi une réduction des troubles cardiovasculaires.

 

Un antihistaminique naturel très efficace

Enfin, la quercétine est connue pour exercer une action antihistaminique (autrement dit anti-allergique).

L’histamine est ce médiateur chimique qui joue un rôle important dans les phénomènes allergiques : asthme, rhume des foins, urticaire, eczéma… Le quercétol agirait en stabilisant les membranes des cellules qui libèrent de l’histamine.

 

Mais l’alimentation seule ne suffit pas à assimiler assez de quercétine

Dose quotidienne de quercétine conseillée

Comme on l’a vu, de nombreux aliments contiennent ce principe actif. Pour autant, il n’est pas du tout évident d’atteindre la dose quotidienne de quercétine conseillée … en comptant seulement sur notre nourriture. Pour pouvoir profiter pleinement des effets positifs de la quercétine, il est en effet généralement recommandé d’en prendre entre 200 mg et 1 200 mg par jour, sur une période de deux à trois mois.

Or, pour obtenir 500 mg journaliers de quercétine en mangeant du piment fort (par exemple), il faudrait en consommer pas moins d’un kilo par jour ! Ce qui n’est évidemment pas une solution viable… En ce qui concerne les autres aliments, c’est encore bien pire : on trouve seulement 32 mg de quercétine par kilo de brocoli cru, 12 mg par kilo de cerise, 1,3 mg par kilo de pommes crues (peau comprise), etc.

 

D’où l’intérêt des compléments/suppléments nutritionnels

Alors, comment faire pour bénéficier au mieux de cette substance ? Pour un apport plus conséquent mais aussi plus facile à assimiler au quotidien, idéalement il convient de démarrer une cure d’un ou même plusieurs compléments alimentaires concentrés en quercétine.

Ne pas hésiter à prendre plusieurs produits adaptés à ses besoins afin d’augmenter son apport journalier. D’une façon générale, la littérature scientifique soutient la supplémentation en quercétine.

 

Se procurer un complément nutritionnel riche en quercétine:

 

Inflarelief Formula

Quercétine & Bromélaïne Dr Clark