L’Art de Respirer – La Respiration Libératrice

 

L’Art de la Respiration
par Jean-François Jacob

Respirer c’est vivre! C’est échanger, en permanence avec son entourage immédiat, c’est Donner et Recevoir!
Dans l’air que l’on respire il y a de l’Oxygène! L’Oxygène c’est la Vie! L’Oxygène apporte de la Lumière dans le corps. Il s’agit de respirer de façon dynamique, consciente et même, tant qu’à faire, spirituelle!
Alors, qu’est-ce qu’une respiration dynamique? C’est, à l’évidence, déjà, une respiration sur un rythme accéléré! À quoi sert-il donc de respirer de façon accélérée? À l’évidence, à sensiblement augmenter la quantité d’oxygène respiré. C’est ce que l’on appelle aussi l’Hyperventilation.
L’oxygène est précieux pour entretenir toute flamme! La flamme de la vie, et aussi la flamme de de l’Intuition de Lumière. Sans oxygène en quantité suffisante, perte de force, affaiblissement et auto-effondrement sont les inéluctables conséquences.
L’oxygène, ne pouvant affluer dans le corps que par un mouvement suffisant, joue donc un rôle important pour la qualité du sang, laquelle se détermine par le fait que le sang soit «libre et pur». «Pur» s’oppose à un sang impur, donc encrassé. Le sang – comme nous le savons et comme le disait Gœthe – est «un suc tout particulier». Le sang peut être rendu impur par les toxines s’accumulant dans l’organisme. Il peut aussi être parasité (contenir des parasites) et aussi être chargé de divers produits toxiques. La purification du sang s’effectue principalement par le foie, qui le filtre, et aussi, bien sûr, par l’oxygène que nous respirons.
Que signifie un «sang libre»? Un sang libre signifie un sang mobile, un sang circulant librement dans le corps, donc sans entraves, sans stagnation et sans épaississements préjudiciables.
Il s’agit de de Respirer la Pureté! Tout un Programme! Vu que «seule la Pureté guérit» (Louis Kühne), voilà sûrement qui doit être excellent pour la Santé!
La Bible enseigne que Dieu créa l’être humain à Son Image-même et lui insuffla Son Souffle! L’être humain serait donc vivifié par le Souffle de Son Créateur! L’on comprend donc que s’ouvrir grand à ce Souffle qui parcourt toute la Création et qui la vivifie est ce que la créature humaine peut faire de mieux.
Un souffle, une respiration, constamment porté(e) par une Gratitude remplie de Joie, c’est la pleine jouissance de la Respiration. Respirer c’est vivre!

Le Processus de la Respiration
Oui, que se passe-t-il donc, lorsque nous respirons? Déjà, de façon particulière évidente l’on vit la grande Loi du Donner et du Recevoir. En effet, seul celui qui expire correctement peut aussi correctement inspirer. Il y est, de par la juste Expiration, incité et même contraint. Cela procure à son corps une bonne Santé et aussi de la Force.
Dans l’expiration, l’être humain donne! Il apporte quelque chose qui, dans la Création, est profitable, ne serait-ce, ici, que le carbone ainsi désigné, qui, pour la nourriture des plantes, est utilisé. Rétro-actif ou répercutant est l’être humain qui, avec soin, met à profit l’expiration, il est ainsi placé dans la situation d’inspirer, de nouveau, profondément et avec agrément, ce par quoi, en lui, une grande Force afflue, tout autrement que lors d’une respiration superficielle.
Étant donné que, selon l’incontournable Loi du Donner et du Recevoir, se tenant comme l’une des plus importantes existant dans toute la Création, il faut d’abord donner pour bien recevoir, de prime abord, et contrairement à ce que l’on pourrait croire, dans la respiration, le plus important est, non de bien inspirer (prendre, recevoir) mais, d’abord, de bien expirer (= donner).
L’on pourrait penser que si l’on inspire d’abord bien à fond, l’on va bien en profiter un maximum, mais l’être humain peut inspirer profondément et en jouisseur, sans, pour autant, être automatiquement contraint à expirer, aussi, à fond; car la plupart des êtres humains n’expirent que de manière superficielle.
Là il est important de bien s’auto-observer: Quelqu’un qui a le souci, «en respirant à pleins poumons» d’absorber un maximum d’oxygène, va commencer par inspirer et forcer sur l’inspiration, mais cela ne signifie pas que de tels êtres humains respirent convenablement. En effet, chercher à prendre en jouisseurs n’est pas compatible avec le fait de vouloir aussi donner quelque chose.
Beaucoup se diront probablement: «D’accord, c’est peut-être plus charitable que de penser à donner avant de prendre; il n’empêche que ce qui est pris est pris, et l’oxygène grandement absorbé me sera, de toutes façons, bénéfique!»
Mais, qu’il se détrompent!, car de la négligence en regard d’un juste Donner, donc de l’Expiration parfaite, découle mainte chose:
En premier lieu, l’être humain ne peut, de ce fait, jamais parvenir à la vraie jouissance de l’Inspiration. Si l’on ne donne pas d’abord à la Nature et aux plantes du gaz carbonique organique et spiritualisé grce au souffle humain, qui leur sera profitable, impossible, pour le respirant, de vraiment jouir à fond de l’Inspiration qui va suivre! L’on peut déjà comprendre pourquoi: Par une profonde expiration de la place est faite pour de l’air frais et pur; si, en un vrai désir de donner, cette profonde expiration n’a pas eu lieu avant, alors il n’y aura que peu de place disponible dans les poumons, encore encombrés par de l’air vicié, pour l’air frais et revigorant.
De plus, sans parfaite expiration n’est pas non plus expulsé ou ôté tout ce qui, pour le corps, est nuisible ou inutilisable. Il n’y a aussi que cette profonde expiration qui soit capable vider à fond les poumons de l’air vicié et tout le corps des miasmes qu’ils contiennent.
Avec tout ce qui, pour le corps, est nuisible ou inutilisable il faut comprendre toutes sortes de miasmes accumulés au cours d’expériences négatives antérieures. Et pas seulement des miasmes physiques! Mais aussi des miasmes qui, en regard de la saine Vibration, doivent l’accabler ou l’entraver. Un être humain doit vibrer de façon saine, esprit, me et corps. Son corps doit être en résonance avec son me, laquelle doit elle-même résonner avec son Noyau Spirituel! Sinon, avec le temps, du morbide en tous genres peut apparaître. Outre le fait que cela implique de nombreuses maladies, cela ne concerne pas que le corps.
Il s’agit donc de bien observer ce qui se passe en soi et aussi autour de soi. Toutes les mémoires toxiques accumulées de toutes les manières par le corps par l’Oxygène peuvent être brûlées et par l’expiration peuvent aussi être expulsées.
Celui qui reçoit doit transmettre ce qu’il a reçu, sinon surviennent des stagnations et toutes sortes de perturbations, toujours nuisibles et préjudiciables, parce que cela va contre la Loi du Donner et Recevoir. Et toutes les créatures – pas seulement humaines – reçoivent.
L’être humain commence sa vie en inspirant (premier souffle; il reçoit) et la termine en expirant (le dernier soupir; il redonne). Du reste, dans «Atmen» [«Respirer», «Respiration»] il y a «Amen», concluant tout.
Respirer, c’est vivre. Et c’est aussi mourir, pour revivre. La vie est une respiration dont la mort est l’expiration. Respirer c’est aussi, via l’air, se connecter tant à soi-même qu’au monde extérieur afin de trouver son propre chemin.
A suivre…