Soigner Naturellement les brûlures

Soigner Naturellement les Brûlures
 
« UN REMEDE POLYVALENT:
LA TERRE D’OÙ NOUS VENONS
ET OÙ NOUS RETOURNERONS,
LA TERRE D’OÙ VIENT TOUT CE QUI VIT,
OÙ RETOURNE TOUT CE QUI MEURT,
LA TERRE QUI REÇOIT LA MORT ET DONNE LA VIE. »
 
Que ce soit, par exemple, Romolo Mantovani dans son livre « L’Art de se Guérir soi-même » aux éditions « Amour et Vie » ou bien Raymond Dextreit, promoteur de l’association Vivre en Harmonie et de La Méthode Harmoniste, dans son livre éponyme, ou d’autres auteurs, les avis sont unanimes: Pour soigner les brûlures rien ne vaut, en usage externe, l’argile en cataplasmes!
Cela ne dispense pas, pour déjà considérablement atténuer la douleur liée à la sensation de brûlure, de commencer par faire appel à un efficace « coupeur de feu » aussi appelé « barreur de feu ». Il sera plus facile de soigner la personne brûlée, lorsque, déjà, elle souffrira beaucoup moins.
Dans le livre « La Méthode Harmoniste » de Raymond Dextreit, consulter, pour l’utilisation des cataplasmes d’argile, les pages 128 à 131, et, pour les soins spécifiques aux brûlures avec des cataplasmes d’argile, les pages 130 et 131.
Bien sûr, il est aussi possible de plus précisément se référer au petit livre de Raymond Dextreit tout entier consacré aux diverses utilisations de « L’Argile qui guérit ». Naturellement, des brûlures très importantes relèvent, dans un premier temps, du service des urgences le plus proche! (En France appeler le 15, en Europe le 112.)
Les cataplasmes, qui doivent n’être ni trop secs (une bonne adhérence à la peau est nécessaire) ni trop humides (ils ne doivent pas couler!), doivent être appliqués à même la peau et complètement recouvrir la zone à soigner, faire au moins deux centimètres d’épaisseur et, autant que possible, être renouvelés tous les deux ou trois heures. Toutefois, s’il n’y a pas de plaie ouverte trop grande ou infectée, ils peuvent aussi être gardés toute la nuit.
Ne pas se soucier si, malgré le nettoyage, des résidus d’argile restent collés aux plaies, ils seront entraînés lors d’une application d’argile ultérieure, qui les aspirera avec le reste.
Il est nécessaire de perséverer jusqu’à ce que les plaies soient entièrement refermées, que les éventuelles inflammations aient disparu, et que la peau soit complètement reconstituée. Naturellement, selon la gravité des brûlures, cela peut prendre des jours, voire une semaine ou davantage. Ne pas s’inquiéter des éventuels résidus d’argiles restants collés à le peau; l’une des prochaines applications d’argile les emportera avec elle.
Sur la fin, toutefois, la nouvelle peau « rose » reconstituée peut se trouver assez desséchée, de sorte à provoquer des tiraillements et qu’il peut s’avérer nécessaire de l’enduire avec des produits huileux (huile de lavande, etc.), adoucissants et hydratants.
Accessible à un prix tout à fait modique (moins de 10 € pour 3 klos d’argile) l’argile verte concassée « Montmorillonite » se prête tout à fait bien aux usages externes. Pour un usage interne éventuellement simultané c’est l’argile verte surfine (à environ 6 € le kilo, ce qui est aussi très modique) qui est recommandée.
Pour les brûlures aussi l’argile peut être qualifiée de « Terre Miraculeuse »!