La Vie et La Santé Naturelles: Et si vous entriez dans un nouvel Art de Vivre!
La Vie et la Santé Naturelles
La Santé de chaque être humain dépend en premier lieu ... de lui-même!
Panneau de contrôle
Accueil | Accès clients | Créer un compte | Affichez le flux RSS de La Vie et la Santé Naturelles
Aide vidéo :   S'inscrire sur le site | Passer une commande
Newsletter
Restez informé de nos nouveautés et suivez notre actualité

A quoi ça sert?ActualitésAliments BénéfiquesArticles ChoisisAstuces de Santé NaturelleBeauté NaturelleBiologie & science de la vieCompléments AlimentairesConnaissance du CorpsDestructeurs de SantéEquilibre Acido-BasiqueFruits & Légumes BénéfiquesHygiène InterneLivres de Santé NaturellePlantesPréventionProduits Anti-ÂgeProduits de SantéProtectionsSanté PsychiqueSe soigner soi-mêmeSites PartenairesSubstances Naturelles BénéfiquesTeinturesTextes FondamentauxThérapies NaturellesVitamine C
Astuces de Santé Naturelle
 Ail et verrue
 Chasser les fourmis
 Contre les ecchymoses
 Dormir Lit Incliné
 Insecticides naturels
 La Chlorelle ou Chlorella
 Mal au cœur
 Manger sans guèpes
 Saignement de nez
 Se protéger des moustiques
 Stop au hoquet!
 Stop au hoquet! - OK?
 Stopper une coupure
 

Manger dehors sans les guèpes

 

Pique-niquer l'été c'est bien sympathique, mais avec les guèpes qui vous tournent autour et se posent dans votre assiette avec le risque d'en avaler une et d'être piqué, cela gâche un tantinet le plaisir!

Pour pouvoir, l'été, manger dehors, tranquillement, sans la présence des guêpes, l'une des mesures les plus efficaces qui soient  est probablement de dériver leur intérêt en partageant avec elles. Si l'on ne veut pas passer une bonne partie du repas à chasser les piquantes envahisseuses, attirées par les bonnes odeurs de cuisine, en les écrasant sur un coin de table, il peut s'avérer judicieux de - plutôt que la violence - utiliser la diversion.

L'astice consiste à placer un peu à l'écart (quelques mètres) un mets affectionné par les guèpes tel qu'un bon morceau de jambon dans une assiette et de conseiller à ses commensaux, afin de créer la diversion, d’éloigner doucement, dans cette direction, à l’aide de leur serviette, les premières guêpes qui se présentent...

Au bout de quelques minutes, les voraces bourdonneuses ont rapidement compris le message. Elles attirent leurs copines qui s’agglutinent alors sur la part de jambon qui leur est laissée à l’extérieur de la zone où se déroule le repas des êtres humains, laissant ceux-ci tranquillement ingérer leur repas.

Avec cette stratégie les repas se déroulent dans le calme et la sérénité, sans perturbation, tandis que d'autres préfèrent continuer à se battre contre la Nature… Cela coûte quelques tranches de jambon ou d'autres mets affectionnés d'elles… C'est le prix à payer pour la tranquillité et ce n'est pas plus cher que maints répulsifs. Lorsque les guêpes sont là, laissons-leur une part de notre repas et nous aurons, à table, une paix royale…


;