La Vie et La Santé Naturelles: Et si vous entriez dans un nouvel Art de Vivre!
La Vie et la Santé Naturelles
La Santé de chaque être humain dépend en premier lieu ... de lui-même!
Panneau de contrôle
Accueil | Accès clients | Créer un compte | Affichez le flux RSS de La Vie et la Santé Naturelles
Aide vidéo :   S'inscrire sur le site | Passer une commande
Newsletter
Restez informé de nos nouveautés et suivez notre actualité

A quoi ça sert?ActualitésAliments BénéfiquesArticles ChoisisAstuces de Santé NaturelleBeauté NaturelleBiologie & science de la vieCompléments AlimentairesConnaissance du CorpsDestructeurs de SantéEquilibre Acido-BasiqueFruits & Légumes BénéfiquesHygiène InterneLivres de Santé NaturellePlantesPréventionProduits Anti-ÂgeProduits de SantéProtectionsSanté PsychiqueSe soigner soi-mêmeSites PartenairesSubstances Naturelles BénéfiquesTeinturesTextes FondamentauxThérapies NaturellesVitamine C
Vitamine C
 Vitamine C quotidienne
 Vitamine C Naturelle
 Vitamie C pour Guérir
 Vitamine C anti-radiations
 Vitamine C Vidéo
 

 

La Vitamine C Naturelle

 

 

C'est un chimiste de génie nommé Irwin Stone qui trouva le moyen de fabriquer de la vitamine C à partir du glucose. Il devint l'ami de Linus Pauling, double prix Nobel, qui l'expérimenta longuement et l'utilisa personnellement sa vie durant. Le plus grand expérimentateur fut le Docteur Klenner, qui a acquis une expérience de 40 années en milieu hospitalier sur des pathologies lourdes. Jusqu'en 1950, l'on ne s'était pas aperçu à l'analyse que la vitamine C contenue dans les urines se présentait sous deux formes:

- L'acide ascorbique

- L'acide déshydroascorbique.

Aussi confondait-on les deux molécules. Or, il s'avère que la seconde forme est un déchet de l'organisme. Des mesures de rapport moléculaire furent effectuées tous azimuts et l'on s'aperçut qu'un être humain en bonne santé présente un rapport acide ascorbique / acide déshydroascorbique de 14. L'on a pu, de ce fait, établir un indice de morbidité, sachant qu'un mourant présente un rapport de 0,3.

Il est à noter, en outre, que les séjours en hôpital entraînent, en raison de la conjonction des antibiotiques, de la nutrition carencée et des stress vécus, une dangereuse chute de l'indice de morbidité favorisant les maladies nosocomiales et des scorbuts spontanés, au bout d'un mois d'hospitalisation. Or, une supplémentation en vitamine C pourrait éviter beaucoup de ces problèmes.


Un multimédia organique

La vitamine C naturelle:

- joue un rôle moteur dans les différents échanges de notre métabolisme, potentialise l'action des autres vitamines dont elle est le starter, agit comme transporteur d'hydrogène dans les phénomènes d'oxydo-réduction cellulaire;

- lutte contre une production anarchique de radicaux libres;

- est la plus performante des substances anti-oxydantes;

- ralentit le vieillissement cellulaire;

- stimule les fonctions cérébrales;

- a un important pouvoir anti-fatigue;

- est un puissant facteur de surpassement;

- augmente la résistance de l'organisme aux chocs anaphylactiques et aux allergies;

- joue un rôle anti-infectieux très important en renforçant nos défenses immunitaires;

- a une action anti-tumorale;

- augmente le tonus des parois capillaires améliorant la micro-circulation cellulaire;

- contribue à la production des globules rouges;

- stimule la formation des substances osseuses en cas de fracture;

- joue un rôle favorable dans le métabolisme phosphocalcique;

- est un chélateur du mercure lorsqu'elle est administrée à haute dose.

Un catalyseur de nombreux métabolismes vitaux

La teneur en vitamine C est variable dans les différents organes de notre corps, par exemple la rétine qui tapisse le fond de notre œil en contient 25 fois plus que notre sang.

L'absorption régulière de vitamine C naturelle permet à notre métabolisme de faire face à d'imprévisibles augmentations de nos besoins et reconstitue le stock hépatique. L'absorption régulière de vitamine C naturelle est une excellente prévention du cancer urinaire et digestif (présence de l'acide ascorbique non modifié dans ces deux milieux).

La vitamine C, non utilisée par notre organisme, est rejetée dans les urines et dans les matières fécales, moins de 24 heures après son absorption. Elle ne se stocke pas dans notre corps, notre organisme ne court aucun risque de surdosage.

Les fumeurs, les cancéreux et les schizophrènes n'en rejettent pratiquement pas dans les urines, quelle que soit la quantité qui leur est fournie, tant leur état de carence est important.

Notre organisme est incapable de la fabriquer. En effet, contrairement aux autres êtres vivants, l'être humain, le cochon d'Inde, la chauve-souris frugivore, le singe, quelques poissons et de nombreux insectes ont perdu le pouvoir de synthétiser l'acide ascorbique (vitamine C).

Par exemple, lorsque le cochon d'Inde est soumis à une alimentation carencée en vitamine C, il devient diabétique en un mois...

Les travaux des Docteurs Kalokerinos et Dettman (Australie) ont révélé que le svndrome de la "mort subite du nourrisson" est lié à une carence en vitamine C.


Chaque jour, nous risquons la panne de vitamine C

La pollution de notre environnement nous conduit à respirer et à ingérer quotidiennement des substances toxiques. Le stress de la vie moderne, grand consommateur de vitamine C, est quasiment permanent.

De ce fait, notre besoin vital en vitamine C est en constante augmentation, alors que la teneur en vitamine C de notre alimentation est en constante diminution.

Le mode d'approvisionnement de notre alimentation quotidienne (culture intensive, agrochimie, cueillette trop précoce, stockage en entrepôts réfrigérés et à atmosphère modifiée, avec en prime l'irradiation des produits conservés, maturation de fruits par chauffage à gaz), est directement responsable de carences graves en vitamine C et de subcarences trop souvent méconnues, dont le dépistage n'est pratiquement jamais fait.

Ces carences sont rarement prises en compte. Pour faire face à la pollution et à une alimentation moderne déséquilibrée, une consommation journalière de vitamine C naturelle est souhaitable, sachant que notre organisme ne peut la stocker.


Des idées reçues fréquemment diffusées sur la vitamine C

Nous trouvons régulièrement dans les publications diffusées par les médias des informations sur la vitamine C ne reposant sur aucun fondement, comme, par exemple:

A. "Une alimentation quotidienne équilibrée apporte la quantité de vitamine C indispensable à la vie sans qu'il soit nécessaire de consommer en plus des nutriments".

Cette affirmation ne tient pas compte d'un élément essentiel:

La quantité de vitamine C nécessaire au bon fonctionnement du métabolisme est:

- variable avec chaque individu: tout le monde n'a pas la même résistance aux agressions métaboliques, ni le même seuil d'intolérance ou d'intoxication (facteur héréditaire, stress, fatigue, surmenage, environnement, mode de vie, surcharge en métaux lourds toxiques: plomb, mercure, argent...) ni la même vitesse de récupération.

- variable dans le temps: suivant le type de carence, son ancienneté, l'intensité de l'agression, le type d'intoxication ou d'empoisonnement chronique ou aigu par les métaux lourds ou par d'autres substances toxiques, l'importance du stress, une petite chirurgie ou une anesthésie dentaire, la consommation de tabac, de médicaments comme l'aspirine, les antibiotiques, les antalgiques, les tranquillisants qui sont de grands consommateurs de vitamine C dans notre organisme, un effort sportif intense, un effort intellectuel soutenu, une pollution environnante importante, etc.

B. " La vitamine C empêche de dormir ".

L'on constate que les troubles du sommeil si fréquemment décrits n'apparaissent que chez les consommateurs de vitamine C de synthèse, quelquefois très peu dosée et à laquelle ont été ajoutées diverses autres substances comme des conservateurs, des édulcorants de goût, des colorants, et souvent de la caféine.


La vitamine C naturelle, au contraire, aide à bien dormir.

La vitamine C naturelle extraite des fruits est souvent légèrement colorée par le fruit dont elle provient. Elle est de couleur beige, légèrement orangée pour les extraits de cynorrhodon (le fruit de l'églantier sauvage est rouge vif). Privilégiez toujours les préparations de vitamine C naturelle peu colorées et contenant des bioflavonoïdes, sans adjonction de sucre ni de conservateur.


Tableau des indications de la vitamine C

Alcoolisme, allergies, anémies, arthrose, chirurgie (préparation - convalescence), coagulation sanguine, constipation, coryza, douleurs - algies diverses, fatigue chronique, cholestérolémie, affections cardio-vasculaires, goutte, infections, insomnie, retard scolaire - Q.I. insuffisant, séquelles accidents vasculaires cérébraux, intoxications - anti-poison , toxicomanies, œdèmes, fragilité capillaire - purpura, stérilité masculine et féminine, grossesse, stress, tabagisme, varices et affections veineuses, voyages dans les pays chauds.


Nota: Le Docteur Bastien, qui, par deux fois, a volontairement absorbé des amanites phalloïdes, a utilisé la vitamine C à haute dose pour se décontaminer. Sur 13 centres anti-poison en France, un seul utilise la méthode Bastien.


Les posologies

En vitamine C naturelle, elles varient de 1 et 5 grammes par jour. Au-dessus, l'on rencontre des problèmes de digestion.


Les aliments les plus riches en vitamine C

Par 100 grammes:

Cerise acerola: 3 400 mg

Cynorrhodon: 1 000 mg

Kiwi: 250 mg

Cassis: 200 mg

Persil: 170 mg

Chou frisé: 140 mg

Choux de Bruxelles : 120 mg

Radis noir: 120 mg

Raifort: 120 mg

Brocoli: 120mg

Poivron vert: 100 mg

Fraise: 80 mg

Citron: 60 mg

Chou rouge: 55 mg

Orange: 50 mg

Pamplemousse: 40 mg

Cresson: 20 m


Nota: La loi française interdit d'absorber plus de 120 mg de vitamine C par jour (norme fournie par le service de répression des fraudes). Au-dessus, cela fait l'objet d'une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché). Donc, en France, quand on mange un seul kiwi, l'on est déjà en infraction!


Les formules valables

Acerola: comprimés de 500 mg de vitamine pure extraite de l'acérola biologique.

Contient des bioflavonoïdes, de l'espéridine et de la rutine, qui améliorent l'assimilation.


VITAMINE C ET SYSTEME IMMUNITAIRE

Notre système immunitaire est attaqué tous azimuts:

- par les carences des aliments dénaturés

- par les milliers de poisons que nous absorbons inconsciemment dans les aliments

- par les pollutions de l'air et de l'eau

- par les médicaments et drogues diverses

- par les radiations nocives (micro-ondes, ordinateurs, T.V., haute tension...)

- par les vaccins obligatoires

- par les sucres raffinés omniprésents

- par les savons qui éradiquent la flore cutanée de protection.


Les multiples formes de l'ascorbémie (carence en vitamine C)

Les formes primaires ne se ressentent pas forcément de façon évidente. Quand la carence s'installe, les rhumes persistent, s'aggravent, dégénèrent et peuvent aller jusqu'à la pneumonie.

Le prix Nobel de médecine en 1937, Albert Szent-Gyšrgyi, a écrit: "Si dans ce cas, vous ne pensez pas: "manque de vitamine C", alors vous faites fausse route".

Par ailleurs, l'ascorbémie chronique entraîne un durcissement progressif des tissus et une baisse de rendement conséquente des alvéoles pulmonaires. Il y a aussi une paresse progressive de la fabrication des globules rouges, et surtout une baisse des défenses immunitaires (antigènes et anticorps humoraux, lymphocytes cellulaires, phagocytose, dégranulation mastocytaire...). 

Rappelons que la vitamine C est un anti-oxydant encore meilleur que la vitamine E et qu'elle est l'un des plus puissants anti-poisons.


Le scorbut est le stade terminal de l'hypoascorbémie.

Le scorbut peut présenter différentes formes causales:

- le scorbut alimentaire

- le scorbut de famine

- le scorbut du fumeur

- le scorbut de pollution (mercure)

- le scorbut de la pilule

- le scorbut des antibiotiques

- le scorbut chirurgical.

Dans ces états de carence énorme, il y a dégradations de l'organisme, saignement des gencives, hématomes spontanés ou, au moindre coup, dégénérescence maculaire de la rétine.


Le Docteur Kalokérinos et la mort soudaine des nouveau-nés

En Australie, ce syndrome était très répandu, on ne savait rien y faire et même l'administration de vitamine E n'y faisait rien. Un jour, arriva le Docteur Kalokérinos, médecin grec, qui avait auparavant exercé à Londres puis à Sydney. Celui-ci s'installa dans la brousse à 200 km de toute structure.

Trois jours après, on lui amena trois enfants qui moururent rapidement. Se trouvant démuni devant beaucoup d'autres cas qui se suivaient, il prit, un jour, l'initiative d'emmener un enfant mourant à Sydney chez un spécialiste.

Celui-ci dit: "C'est un scorbut". Il lui fit une injection de vitamine C. Vingt minutes après, l'enfant sortait du coma. Kalokérinos découvrit ensuite un ouvrage sur le scorbut infantile intitulé: "Un enfant sur deux", de Sir William Barlow, génie peu connu de la médecine.

Celui-ci écrivait: "Les enfants morts du scorbut sont bleus et couverts d'ecchymoses". Certains enfants passant pour être battus en raison de leurs hématomes multiples, sont simplement des enfants scorbutiques. Barlow ajoute: "Les os cassent comme du verre, un enfant peut faire jusqu'à 10 à 20 fractures en un mois".

L'on a pu voir qu'en donnant seulement 600 mg de vitamine C par jour, il y avait deux fois moins de fractures. Le scorbut de ces enfants victimes de l'effet combiné de la malnutrition et de l'empoisonnement vaccinal entraînait chez eux des souffrances qui les faisaient hurler en permanence. Ils refusaient de manger et montraient des gencives enflées et sanguinolentes. Une fois compris le processus de cet horrible syndrome, le Docteur Kalokérinos injecta aux enfants mourants qu'on lui amenait, de la vitamine C. Ceux-ci, rapidement, guérirent.

II n'y eut ensuite pratiquement plus de morts de cette affection. La renommée de Kalokérinos attira l'attention du Conseil de l'Ordre australien, qui nomma un inspecteur, Glenn Dettman, dont la mission était de destituer ce médecin dissident. Mais Dettman donna raison à Kalokérinos devant l'Ordre, et il s'associa même à celui-ci pour sauver les enfants malades.

Alors que Kalokérinos avait fait chuter le taux de mortalité infantile en Australie, il alla avec la télévision australienne à Naples, où beaucoup d'enfants mouraient de "la maladie noire". La télévision italienne montrait des images terribles de mères éplorées prêtes à tout pour sauver leur enfant.

Kalokérinos déclara qu'il pouvait résoudre ce douloureux problème. On l'écouta poliment, mais quand il revint un an après, aucun essai n'avait été effectué. Pourrait-on s'en étonner? Maintenant, Kalokérinos est en retraite et on le poursuit en justice parce qu'il a "osé" critiquer les vaccinations!


Vitamine C à la demande

L'être humain ne fait hélas pas partie des "animaux" qui peuvent fabriquer la vitamine C.

Ramené à 70 kg, voilà la production journalière du foie de quelques animaux:

- le chien: 2,8 g

- le chat: 2,5 g

- le rat non stressé: 4,9 g

- le rat stressé: 15,2 g

- la chèvre non stressée: 13 g

- la chèvre stressée: 100 g

- le lapin: 15,8 g

- la souris: 19,2 g.

(Extrait de: "Notre ange gardien, la vitamine C" du Dr Corson - Ed. Guy Trédaniel)


Sucre et vitamine C

Aux Etats-Unis, un essai étalé sur 20 ans a été réalisé sur 950 dentistes et leurs épouses.

Les symptômes maladifs enregistrés ont varié de 0 à 120 en rapport avec l'analyse de leur nutrition.

Résultats:

- Groupe 0 symptôme: pas de sucres raffinés, consomment beaucoup de vitamines et de minéraux.

- Groupe 10 symptômes: un peu de sucres raffinés et un peu moins de vitamines et de minéraux...

... ainsi de suite jusque beaucoup de sucres et très peu de vitamines et de minéraux.

Pendant la première période, le même organisme américain a établi un rapport entre ces deux modes alimentaires opposés et le cancer du sein sur 500 femmes. Avec l'alimentation standard américaine, il y eut 30 cancers; avec peu de sucres raffinés et beaucoup de vitamine C et minéraux: 0 cancer.

II est regrettable que l'on ne fasse pas la distinction entre des calories mortes (hydrates de carbone raffinés sans vitamines et sans minéraux) et des calories vivantes (hydrates de carbones composés).


Sucre raffiné = poison

II faut noter en passant que la consommation annuelle moyenne aux USA est de 70 kg par individu. Selon le Pr. Bernard Herzog, non seulement cette toxicomanie doucereuse entraîne une baisse de résistance dans les travaux physiques et surtout intellectuels, mais elle est la principale cause de l'expansion des stérilités dans tout l'Occident.

Pour enfoncer le clou, le Docteur Emmanuel Chéraskin (professeur à l'Université d'Alabama) affirme que, lorsque l'on mange un morceau de sucre, 40% desleucocytes se mettent en grève pendant 5 heures. Il ajoute que, pour contrebalancer une petite bouteille de Coca-Cola et raviver les globules blancs, il faut 2 grammes de vitamine C. Enfin, le Dr Chéraskin enseigne que plus le taux de glycémie varie dans la journée et moins notre santé est bonne, car le paramètre majeur de la santé est l'homéostasie, c'est-à-dire la constance des paramètres biologiques.


Le diabète

Curieusement, l'on retrouve les mêmes critères dans le diabète et le scorbut: dépression immunitaire, hémorragies, fatigue, ruptures cellulaires, délais de cicatrisation, athéromes. Il est clair que c'est la même carence en vitamine C qui en est la cause. La cécité diabétique est souvent récupérée en un mois avec des prises de 5 grammes de vitamine C naturelle par jour. Il est à noter que les premiers signes avant-coureurs du diabète se manifestent dix ans avant par une sécheresse buccale permanente.

Source: Documentation sur la vitamine C extraite du livre de Michel Dogna"Prenez en main votre santé".


A noter aussi que, pour ceux qui supportent mal l'acidité de la vitamine C il existe de la vitamine C alcalinisée, dite aussi "tamponnée". Pour recevoir de l'aide pour trouver de la vitamine C tamponnée cliquer ici.

 

Voir aussi:

Vaincre la douleur et le stress

Vous n'imaginez pas ce que la Vitamine C peut faire pour vous

Dr Gilbert H. Crussol

 

;