La Vie et La Santé Naturelles: Et si vous entriez dans un nouvel Art de Vivre!
La Vie et la Santé Naturelles
La Santé de chaque être humain dépend en premier lieu ... de lui-même!
Panneau de contrôle
Accueil | Accès clients | Créer un compte | Affichez le flux RSS de La Vie et la Santé Naturelles
Aide vidéo :   S'inscrire sur le site | Passer une commande
Newsletter
Restez informé de nos nouveautés et suivez notre actualité

A quoi ça sert?ActualitésAliments BénéfiquesArticles ChoisisAstuces de Santé NaturelleBeauté NaturelleBiologie & science de la vieCompléments AlimentairesConnaissance du CorpsDestructeurs de SantéEquilibre Acido-BasiqueFruits & Légumes BénéfiquesHygiène InterneLivres de Santé NaturellePlantesPréventionProduits Anti-ÂgeProduits de SantéProtectionsSanté PsychiqueSe soigner soi-mêmeSites PartenairesSubstances Naturelles BénéfiquesTeinturesTextes FondamentauxThérapies NaturellesVitamine C
Thérapies Naturelles
 Arrêter de fumer
 Auto-Hématothérapie
 Arthrose cervicale
 Bactérie & mal de dos
 Bromélaïne Vt C Lapacho
 Cancers guérissables
 Cancer Guérir Hors Protocol
 Choisir des antioxydants
 Coliques néphrétiques
 Gilles de la Tourette
 Introduction au Zapping
 La sclérose en plaques
 Lutter contre les allergies
 Méthode NAET
 Ondes Scalaires et Rife
 Remède anti-escarres
 Rétention d'Urine
 Soigner la candidose
 Soigner le cancer autrement
 Soigner l'hypertension
 Soigner le chikungunya
 Témoignage de Guérison
 Thérapie par l'Ozone
 Zapper le HIV
 

Lutter contre les radicaux libres

 

La puissance anti-oxydante de certains fruits

L'oxygène est bon pour nous, mais il existe parfois sous une forme nocive.

L'oxygène que nous respirons est appelé dioxygène (O2), soit deux atomes d'oxygène attachés. Si on ajoute un atome, on obtient l'ozone (O3).

L'ozone n'est pas stable est est toujours en train de se reconvertir en dioxygène. Lorsque cela se produit, un seul atome d'oxygène est libéré (oxygène singulet). Celui-ci est également instable et cherche à rejoindre tout ce qui peut rapidement l'accepter, surtout là où il y a un manque d'oxygène.

Le résultat?

Les organismes à faible teneur en oxygène, tels que bactériens, champignons, levures, sont grillés par les radicaux libres de l'oxygène singulet qui, frénétiques, tentent de les rejoindre.

C'est un peu comme être écrasé par un St Bernard enthousiaste qui ne cherche qu'à vous faire la fête.

Les cellules endommagées, pré-cancéreuses, et cancéreuses, sont également tuées par ce processus.

C'est ce qui est supposé se produire.

Le problème est que nous devons faire en sorte que les zélés radicaux libres n'endommagent pas nos cellules saines. Et ce qui sauve les cellules saines des dommages causés par les radicaux libres, ce sont les anti-oxydants.

Imaginez être piqué en permanence par 10000 abeilles en colère. Cela est similaire à ce que connaît la cellule moyenne, dans notre corps, avec l'impact des radicaux libres à l'extérieur de sa membrane de protection, qui est tapissée  de millions d'antennes sensibles comme des molécules de sucre.

Une telle irritation fait partie du processus d'inflammation.

Imaginez maintenant un apiculteur avec son vêtement de protection; il est protégé des piqûres, tout comme une cellule avec des antioxydant.

Plus nous avons d'anti-oxydants, plus épais est le vêtement de protection.

Nous pouvons aussi réduire le nombre d'abeilles, en changeant de style de vie pour réduire le nombre de radicaux libres dans le corps: éviter la cigarette et la pollution, les graisses et aliments frits, cuits au micro-onde, le stress, la manque et l'excès d'exercice, le manque de repos, de sommeil nocturne.

En prenant soin de notre foie, nous réduisons automatiquement la production de radicaux libres.

 

 

Comment les radicaux libres font-ils des dégâts?

Chaque radical libre peut détruire une molécule d'enzyme ou une protéine, voire même une cellule entière.

Les dégâts sont même encore plus vastes car chaque radical libre génère à lui seul une chaîne de réactions radicalaires, activant des milliers de radicaux libres.

Ils causent 5 types essentiels de dommage:

1. Les radicaux libres de peroxydation lipidique cause des dommages aux bonnes graisses, en les faisant rancir, et libérer encore davantage de radicaux libres. Une réaction en chaîne se produit, entraînant des milliards de "chocs", ou impact sur des cellules.

2. Ils provoquent la fusion de protéines et de molécules d'ADN. C'est l'origine de la formation des rides sur la peau. Sur les tissus comme le rein ou la rétine, cela entraîne une dégénérescence. Sur le tissu amyloïde du cerveau, cela entraîne la maladie d'Alzheimer; etc.

3. Ils détruisent l'intégrité de la membrane cellulaire, et empêche par là une bonne assimilation des nutriments et expulsion des déchets. Les récepteurs sont endommagés ou détruits et les marqueurs cellulaires peuvent être effacés.

4. Ils endommagent la fonction des lysosomes (responsables de la digestion cellulaire), puis se répandent dans la cellule et digèrent son contenu, provoquant sa mort. La cellule est ensuite remplacé par une cellule déjà endommagée.

5. Ils provoquent une accumulation de lipofuscine (pigment cellulaire composé de débris de molécules; souvent sur le visage ou le dos des mains), qui est aussi une cause de vieillissement prématuré. Ce sont des "tâches de rouille" humaine, qui interfèrent avec la chimie de la cellule et sont indicatifs de dégénérescence et de dommages de l'ADN.

Source: "The Nutrition Superbook, The Antioxidants", édité par Jean Barilla, MS, Keats Publishing, Inc., 1995

 

La toxicité hépatique

Le foie fonctionne grâce à deux phases distinctes. La première peut être comparée à un tapis roulant dans une usine, où les déchets non transformés arrivent continuellement.

Une substance intermédiaire, très élevé en activité radicalaire, est produite à la suite de la première phase, et cette partie du processus peut être assimilée à une trémie, à l'extrémité de la bande transporteuse du dessus (le tapis roulant), recevant les déchets qui n'ont pas encore été entièrement traités.

La deuxième phase de la fonction hépatique à la tâche de convertir cette substance intermédiaire, potentiellement dommageable, en une forme soluble dans l'eau, pour l'élimination en toute sécurité par rein. Cela peut être comparé à un ouvrier, sur un chariot élévateur, qui ramasse le contenu de la trémie et le mélange pour dissolution et évacuation.

Il est important d'aider le foie de toutes les manières, à commencer par un bon nettoyage.


;